Taron | Photo prise quelques jours seulement avant de se faire manger

Taron | Photo prise quelques jours seulement avant de se faire manger

Plus d'infos sur ce pictogramme



C’est un événement extrêmement triste et déchirant, voire même une tragédie, que vient de vivre un jeune couple de Wittelsheim en Alsace, dans le Haut-Rhin. Alors qu’ils venaient juste d’aménager dans une des maisons des anciennes citées minières de la ville, leur chien avait mystérieusement disparu, laissant le couple dans l’angoisse la plus totale. Malheureusement, leur crainte s’est avérée exacte lorsqu’ils retrouvèrent leur toutou 3 jours plus tard dans un état de décomposition avancé, à moitié digéré par la plante carnivore du voisin.

Ce dernier, botaniste amateur et véritable passionné de plantes tropicales, avait parcouru le monde il y a quelques années et en avait profité pour rapporter quelques exemplaires des quatre coins de la planète. C’est en 2010, suite à un de ses derniers voyages aux Philippines, qu’il a fait entrer en France, en toute légalité, des spécimens de Nepenthes Attenboroughii (nom donné en hommage à Sir David Attenborough, célèbre naturaliste Britannique).

Il n'a fallu que quelques instants pour que la Nepenthes Attenboroughii attrape une nouvelle proie

Il n’a fallu que quelques instants pour que la Nepenthes Attenboroughii attrape une nouvelle proie

“Ma maison commence à devenir vieille, et comme je suis rarement chez moi, il fallait que je trouve une solution pour que les rongeurs ne prennent pas possession de ma demeure” a indiqué à nos équipes le voisin très gêné par la situation. Il faut signaler que la plante carnivore incriminée, qui peut mesurer jusqu’à 1m20, est réputée pour être capable de manger des rats, souris et autres nuisibles.

“J’aurais préféré que ce soit lui qui se fasse manger plutôt que mon pauvre petit Taron” a laissé échappé avec émotion la maîtresse du pitou qui venait de le récupérer recouvert d’enzymes digestives. “Il était plus important qu’un enfant pour nous. Tout le monde se retournait à son passage et on ne passait pas inaperçu avec lui. Qu’allons-nous devenir maintenant ?”

Les propriétaires du canidé ont déjà mis en ligne une pétition pour qu’une loi soit créée, interdisant à tout résident Alsacien de posséder une plante qui puisse manger les petits chiens. De plus, ils espèrent qu’avec la médiatisation de leur drame, leur histoire aidera à éviter de telles tragédies à l’avenir.