yacht

Plus d'infos sur ce pictogramme



Nous venons de l’apprendre, le patrimoine cumulé des 1% les plus riches du monde dépassera en 2016 celui des 99% restants de l’humanité, a affirmé Oxfam ce lundi à l’approche du forum économique mondial de Davos (Suisse). C’est la raison pour laquelle ces 1% de la population mondiale ont fait ce matin une déclaration émouvante en exprimant publiquement leur solidarité envers les plus pauvres. Pour démontrer leur bonne volonté, ils n’ont pas hésité à donner de judicieux conseils aux nécessiteux sur les façons simples et naturelles pour se faire un peu d’argent comme vendre un de ses yacht, gérer un panel plus large d’actions ou tout bonnement commencer par licencier un majordome.

Pour répandre leurs bonnes paroles de par la planète, les plus fortunés ont mis la main au portefeuille pour afficher leur soutien en seconde de couverture des plus grands magazines et journaux à travers le monde.  “Bien évidemment, tout le monde aime conserver tous ses yachts ; mais les 99 % restants de la population mondiale devraient quand-même sérieusement réfléchir à se défaire d’au moins un de leurs bateaux. Cela les libèreraient de certaines contraintes financières et administratives. […] Si les plus pauvres des pauvres se retrouvent à un moment avoir besoin d’un yacht pour affaire ou pour leurs loisirs, ils pourront toujours en louer un en fonction du lieu où ils se retrouveront !”

Yann AKEPOURMOA, l’un des rédacteurs de la lettre ouverte, avoue s’être servi de ses expériences vécues pour trouver les bons mots et les bonnes idées. “J’ai moi-même été pauvre il y a quelques années, peu de temps après avoir terminé mon école de droit. Oui, c’était les deux semaines les pires de ma vie : je revenais d’un voyage autour du monde et je n’avais pas encore hérité d’une des entreprises de mon père. C’est là que j’ai compris qu’il fallait parfois se serrer la ceinture et effectivement, il y a quelques trucs que les miséreux doivent connaître. Par exemple, le caviar Russe Osciètre est bien moins cher que le Beluga. De la même manière, pour se rendre dans une de leurs résidences secondaires, autant se passer de l’hélicoptère et utiliser la limousine pour faire des économies (évidemment, si la maison n’est pas très loin)…”

En conclusion, si malgré tous ses conseils, il y a encore des gens qui se plaignent d’être pauvres, c’est très certainement parce qu’ils y mettent de la mauvaise volonté !