berger-de-pyrenees

Paysage des pyrénées

Plus d'infos sur ce pictogramme



Line et Luc Table étaient très loin de se douter qu’en achetant sur le site de petite annonces le Bon Coin, ils seraient victimes d’une nouvelle arnaque qui est en train de se répandre à travers tout le territoire. En effet, le 5 janvier dernier, les apprentis internautes ont eu l’idée étrange d’acheter un Berger des Pyrénées sur internet, au lieu de se rendre dans une exploitation réputée. Bien mal leur en a pris quand ils découvrirent avoir été floués sur la marchandise. Retour sur un drame annoncé.

Le 9 janvier, lorsqu’un camion d’UPS s’est pointé à leur domicile de Tarbes, la vie des Table a pris une tournure pour le moins inattendue. “Je venais juste de rentrer pour déjeuner à la maison quand j’ai vu le camion de livraison s’arrêter dans la cour” raconte le malheureux acheteur. “Je savais qu’il s’agissait certainement de la commande faite quelques jours plus tôt, sauf que le livreur s’est présenté devant la porte les mains vides, nous raconte-t-il. C’est là qu’il m’a demandé de signer et qu’il a fait sortir de son véhicule un homme d’une soixantaine d’années portant un gros sac. À partir de là, je savais que visuellement quelque chose clochait”, nous confie-t-il.

“J’aurais dû me méfier de ces annonces à bas prix provenant de Nuremberg. Il est vrai que je me suis laissé emporté par ses capacités et son expérience à regrouper les moutons. Je ne sais même pas vers qui me retourner aujourd’hui et je suis obligé de garder un Berger Allemand qui boit de la bière et qui ne parle même pas un mot de Français !” conclut le Tarbais avec tristesse.

berger-allemand

Le Berger Allemand