Carré noir sur fond blanc de Kasimir Malevitch

Carré noir sur fond blanc de Kasimir Malevitch

Plus d'infos

Peinte en 1915 par Kasimir Malevitch, le Carré noir sur fond blanc (Чёрный квадрат) était jusqu’à ce jour, l’œuvre emblème du suprématisme. L’auteur est même le “créateur” de ce mouvement d’art né en Russie au début du XXème siècle, l’aventure artistique et spirituelle d’un seul homme, basé sur trois formes qui sont le carré, le cercle et la croix, et répondant à la bidimensionnalité du médium.

Mais tout cela, c’était avant…


Mikhiatil Soulancredechine, restaurateur de tableaux d’origine Russe, connu dans le monde entier pour avoir réussi avec brio l’embellissement de la peinture du Christ “Ecce homo”, fit une découverte étonnante : “J’étais en train de nettoyer le bas gauche du tableau avec l’Anacrosine quand soudain, je découvris une légère aspérité qui faisait comme un replis sur lui-même d’une fibre de la toile. Curieux, je me suis donc munis de ma spatule chauffante car mon sixième sens me disait que la toile était peut-être recouverte par une substance apposée par thermocollage. Quelle fût ma surprise en découvrant que la couleur noire n’était qu’une couche protectrice en polypropylène de la véritable toile, très certainement apposée pour son transport de Moscou au Museum of Modern Art de New York”

La nouvelle toile ainsi découverte semble laisser le monde de l’art sans voix car elle possède en son centre un triangle, brisant ainsi le fondement même du suprématisme.


César Bistrucla, conservateur du musée, ne pouvait faire autrement que de laisser éclater sa joie devant une telle découverte : “Cool, les gens vont payer pour venir voir l’œuvre et je vais pouvoir aussi leur vendre de nouveaux livres avec les mises à jour explicatives du suprématisme.”

Après restauration :

Triangle blanc dans carré bleu sur fond blanc

Triangle blanc dans carré bleu sur fond blanc