Hier, mardi 29 août, des millions d’habitants du Nord du Japon ont reçu au réveil un message alarmiste du gouvernement : “Tir de missile. Veuillez vous abriter”. Au même moment, un missile Nord-Coréen a survolé leur territoire, menace la plus grave de Pyongyang depuis 2009. Le Conseil de sécurité de l’ONU s’est alors réuni l’après-midi en urgence à New York. “Les actions menaçantes et déstabilisantes ne font qu’accentuer l’isolement du régime Nord-Coréen dans la région et dans le monde. Toutes les options sont sur la table, mais j’ai d’ores et déjà fait appel à celui qui est probablement la seule personne capable de remettre de l’ordre : Chuck Norris”, a réagi le président américain, Donald Trump.

Kim Jong-un a effectivement de quoi avoir peur. Selon la légende collaborée par un grand nombre de scientifiques américains, au commencement, il n’y avait rien, puis Chuck Norris a donné un coup de pied à ce rien en lui criant “Trouve-toi un travail”. C’est ainsi qu’aurait débuté l’histoire de l’univers, grâce à Chuck Norris, le seul être humain qui a déjà compté 2 fois jusqu’à l’infini tout en taguant le mur du son.

Chuck Norris, l’homme qui mesure son pouls sur l’échelle de Richter, a applaudi d’une seule main (oui, il est aussi capable de faire ça) cette initiative et se dit prêt à rétablir l’ordre, pour commencer, dans la péninsule Coréenne située en Asie Orientale. Cependant, il a prévenu Donald Trump qu’il ne devrait prendre ses fonctions que d’ici quelques heures, une fois qu’il aura fini de remettre en place le soleil et ainsi, stopper le réchauffement climatique. Toutefois, il a aussi rappelé au temps (ce n’était pas une menace, juste un petit conseil) qu’il avait intérêt à ralentir pour ne pas qu’il soit en retard à la frontière Coréenne et encercler tout seul le pays pour abattre les missiles juste en criant “Pan”.

Pour les différents observateurs du monde entier, l’arrivée imminente de Chuck Norris pour résoudre le conflit est assurément l’idée la plus géniale du millénaire et devrait faire instantanément marche arrière à Kim Jong-un dans sa politique de la peur, sachant que Monsieur Norris a, de plus, récemment été capable de prononcer Schwarzkopf à l’envers…