Photo d'illustration : verywell.com

Photo d’illustration : verywell.com

Année après année, les smartphones ont pris une place de plus en plus importante dans nos vies, et évidemment, aussi dans celle des adolescents. Mais ce que ces derniers semblent ignorer, alors même que l’immense majorité des jeunes possèdent un téléphone de dernière génération, c’est qu’ils tiennent dans leur main un objet extrêmement plus intelligent qu’eux, comme vient de le prouver une étude de l’IRRMA (Institut de Recherche sur la Régression Mentale des Adolescents) parue dans le magazine Opaki/Science.

En effet, suite aux avancées technologiques réalisées dans le domaine de la téléphonie ces dernières années et contrairement aux jeunes boutonneux, le smartphone sait à présent toujours où il se trouve grâce à sa fonction de géolocalisation. Il connait aussi parfaitement l’orthographe d’un nombre considérable de mots grâce à son dictionnaire incorporé. Avec sa fonction agenda, l’appareil ne rate jamais une date importante et permet ainsi l’automatisation de rappels de façon récurrente.

Toutefois, cette fonction mérite un petit bémol car le jeune doit renseigner les diverses dates afin que le smartphone puisse les traiter correctement. C’est donc un point en demi-teinte pour cet outil.

L’étude, qui est réalisée chaque année, démontre que cette tendance s’accentue malheureusement au fil du temps, laissant à notre société un constat accablant :  nos jeunes de 9 à 15 ans sont des cancres digne de l’âge de pierre. Toutefois, il est bon de rappeler qu’il y plus d’un an déjà, la médecine est parvenue à retirer le smartphone des mains d’un ado et, suite à cela, le garçon aurait découvert un objet ancestral qu’est le livre, entraînant par là même, des résultats scolaires en nette hausse. Tout n’est donc peut-être pas perdu !

Article publié une première fois dans sa version originale le 05/06/2016