congelateur-ouvert

Photo d’illustration : Banos/TPH/SIPA

À ceux qui penseraient encore que le réchauffement climatique est une “invention”, les relevés de température de cette année apportent un démenti cinglant. Pour preuve, la vague de chaleur qui a traversé le sud de la France s’inscrit dans le contexte d’une année 2017 marquée par des records de chaleurs à travers tout le globe. Selon les experts, si la courbe des températures en France ne s’inverse pas d’ici une dizaine d’années, les hivers neigeux ne seront plus qu’un vague souvenir.

C’est dans ce contexte scientifique dramatique que Nicolas Hulot, notre ministre de l’Environnement, exhorte tous les Français à laisser les portes de leurs congélateurs et réfrigérateurs ouvertes afin de permettre à de l’air plus frais de se propager en cette mi-septembre où une bonne majorité de l’hexagone subit des vagues de chaleurs supérieures à 30 degrés. Dans le même esprit, il est aussi demandé à ce que tous les possesseurs de climatisation mettent ces derniers en fonction avec la température la plus basse possible. Evidemment, il va de soi qu’il est impératif de laisser en permanence et par tous les temps, les fenêtres, portes et velux ouverts, afin de permettre la propagation en extérieur de l’air plus frais.

Selon le ministre, il ne faudrait pas attendre bien longtemps pour voir les bienfaits d’une telle mesure car “si tout le monde joue correctement le jeu, cela devrait permettre une baisse globale du mercure de 6 degrés d’ici la nuit”.

Cette demande gouvernementale s’inscrit au sein d’un vaste plan de lutte contre la chaleur, à l’instar de la nouvelle loi mise en place la semaine dernière qui impose le découvrement de toutes les patinoires et la mise en fonction permanente de tous les canons à neige d’avril à octobre.

Article publié une première fois dans sa version originale le 13/09/2016