implantation-tireuse-a-biere

Photo de mise en situation : INSERM

Des chercheurs de l’INSERM (Institut National de la Santé Et de la Recherche Médicale) ont annoncé il y a quelques heures être parvenus à réaliser une première mondiale : implanter une tireuse à bière directement sur la tête d’un patient.

Il aura fallu près de 3 ans de recherche à un groupe de scientifiques Français (financé par une entreprise mécène privée Strasbourgeoise – quartier Cronenbourg – qui a tenu à garder son anonymat) pour trouver enfin la technique permettant d’éviter tout risque de rejet de l’implant. De plus, les chercheurs ont dû faire face à un problème non prévu : le sujet test s’était avéré allergique au houblon au niveau du crane, ce qui provoquait une sécrétion anormalement élevée de salive à cet endroit. Cependant, les scientifiques seraient parvenus à contourner le problème en permettant une transformation de la bave en mousse onctueuse qui elle, manquait auparavant cruellement au niveau de la tireuse.

Selon l’INSERM, la bière serait de très bonne qualité, subtil mélange entre une Hoegaarden et une Guinness, et serait surtout très économique à produire : il suffit que le sujet boive de l’eau pour que la production du savoureux breuvage soit sécrétée par ses nouvelles glandes “fermentatives” !

Suite à cette véritable avancée pour le monde scientifique, ce genre d’implantation risque de se démocratiser rapidement à grande échelle, vu que le célèbre mécène producteur de bière s’est dit prêt à créer dès que possible un milliers d’emplois ouvriers producteurs au sein de ses chaines de fabrication.

Article publié une première fois dans sa version originale le 09/10/2016