Photo d’illustration : scienceofrelationships.com

Selon toute vraisemblance, Patrice Tounet, un père de famille de 41 ans, devrait parvenir à réaliser son objectif d’ici la fin de l’été : élargir son répertoire de 3 blagues qu’il répète presque quotidiennement à tous ses proches.

Alors qu’il fait déjà bien mieux que la moyenne nationale qui est de 2,3 blagues pour un papa quarantenaire, Patrice a pris la lourde décision un peu folle de “secouer” les choses et d’ajouter une ou deux nouvelles histoires drôles à son catalogue. “Je ne peux vraiment pas expliquer quelle mouche m’a piqué”, explique ce Lyonnais d’adoption. “Je crois avoir eu, un moment ou un autre, le sentiment que ma femme et mes enfants étaient peut-être un peu fatigués d’entendre les mêmes plaisanteries tous les jours. Tout du moins, il m’a semblé qu’elles ne les font plus rire autant qu’il y a quelques années. Est-ce que cela signifie vraiment que le temps de changer ma routine avait sonné ? Je ne sais pas vraiment, mais il me semble toutefois judicieux de prendre le taureau par les cornes et tenter d’aller de l’avant !”

Depuis le 5 juillet dernier, Patrice passerait ses soirées à parcourir le web, recherchant “la” bonne blague qui lui permettrait d’élargir son répertoire. “Je ne dois absolument pas me planter”, avoue-t-il. “Elle doit être un mélange délicat entre humour gras et finesse de style, afin d’être adaptable à toutes les situations. Si je me trompe dans mon choix, j’aurais fait tout cela pour rien !”

Selon BFM TV, le père de famille pourrait compter sur un soutien sans faille de sa femme et de ses enfants, dans sa recherche d’une ou deux nouvelles blagues. “Si j’entends encore une fois son histoire de -Pas de bras, pas de chocolat-, je fais direct une fugue”, a indiqué Haley-Triss Tounet, la plus jeune fille de Patrice.