51-ans

Photo : Getty Images

Depuis quelque temps déjà, peu à peu, jour après jour, les fameuses ménagères de moins de 50 ans soufflent leur 51ème bougie les unes après les autres. Alors qu’elles prendront enfin leur retraite bien méritée (mais encore pour combien de temps avant que le gouvernement ne repousse, là aussi, l’âge du départ en retraite ?), elles laisseront aussi le monde de la télévision dans un flou sans précédent, puisque toutes les régies publicitaires ne jurent actuellement que par elle.

“Quand mes collègues et moi seront parties, il faudra bien qu’ils se renouvellent” indique Odile Achsuitroviaiye qui quittera son statut dans un peu plus de 4 mois. “Mais j’ai confiance ! Je discute souvent avec des publicitaires pour préparer leur avenir, je n’ai pas d’inquiétude !”

Comme une certaine Nadine M. qui, soudain, s’est rappelée les dires du Général de Gaulle, les paroles de la future retraitée ne sont pas sans rappeler un discours de ce dernier datant de 1965, dans lequel il louait déjà les mérites de cette femme alors toute jeune : “La ménagère veut le progrès, mais elle ne veut pas la pagaille”.

Cependant, Médiamétrie, la société anonyme leader sur le marché, spécialisée dans la mesure d’audience et les études marketing des médias audiovisuels et interactifs en France, consciente du problème, a tenu à rassurer tout le monde en rappelant qu’une autre mesure existe et qui sera encore d’actualité pendant bien des années : la ménagère lectrice d’actualités satiriques. ZNN n’espère qu’une chose, c’est que ce panel s’agrandisse un peu plus chaque jour.

Article publié la première fois le 09/10/2015