Iris Mittenaere | Crédit photo : Star24.tv

 

Allons-nous tout droit vers une destitution d’Iris Mittenaere de son merveilleux titre de Miss Univers d’ici quelques jours ? Il est en effet fort probable que la jolie Française soit obligée de rendre sa couronne suite à une plainte déposée officiellement auprès du comité organisateur.

La plainte aurait été déposée le 31 janvier dernier par un groupe de femmes martiennes, soit seulement quelques heures après la cérémonie 2017 qui s’est déroulée au Mall of Asia Arena à Pasay aux Philippines, donnant la victoire pour la soixante-cinquième année consécutive, à la Terre.

À l’issue de la dernière élection, Miss Mars DR-39 avait déjà effectivement déclaré à notre correspondant de ZZN,  : “Je trouve cette décision absolument injuste. Nous vivons une époque qui prône une soi-disant justice sociale, mais les Miss des autres planètes ne peuvent jamais gagner car elles sont toujours éliminées avant d’arriver jusqu’à la finale du concours ! Et encore, je ne vous parle pas de la situation des Miss qui se trouvent dans les autres galaxies. Si rien n’est fait pour nous laisser les mêmes chances que les terriennes, nous veillerons à ce que les autres peuples de l’univers ne partagent pas avec vous la technologie de la téléportation, les réplicateurs ou alors notre poussière martienne rouge.”

Crédits photos : Ren Fitch (renay.co.uk) / non-stop-people.com

La plainte officielle qu’a déposée Mars semble avoir été prise en compte : selon une source anonyme, le comité Miss Univers devrait annoncer d’ici la fin de la semaine l’annulation pure et simple de l’édition 2016 du concours pour vice de forme. Ce dernier devrait alors à nouveau être remis en jeu avant le 1er octobre de cette année, afin de ne pas empiéter sur l’élection 2017 qui se déroulera en France au mois de novembre.

Alors que la planète rouge a montré son mécontentement face à tant d’injustice auquel elle serait soumise, d’autres planètes et systèmes solaires ne semblent pas du tout intéressés pour participer à cette compétition pourtant très populaire. Dans un communiqué, le Conseil Unifié de Kepler-186f a indiqué “ne pas vouloir prendre part à une telle cérémonie qui traite les femmes comme de simples objets sexuels”, ce à quoi a directement répondu Donald Trump : “De toute façon, à Kepler-186f  il n’y a que des femmes moches ou à fort Q.I., elles seraient donc totalement incapables de gagner le prestigieux titre de Miss Univers…”