S’il existe bien des moments pénibles dans la vie dont nous nous passerions tous très bien, ce sont bien ces jours où, histoire de faire bonne figure, nous nous sentons forcés de passer faire un petit “coucou” à ces jeunes parents qui viennent tout juste d’avoir un bébé, que ce soit à la maternité ou quand ils viennent juste de rentrer chez eux. Avec un grand sourire, vous vous retrouvez alors à devoir complimenter le nouveau-né alors qu’au fond de vous-même, vous savez très bien qu’une fois que vous avez vu un bébé dans votre vie, ce truc plein de plis qui n’arrive même pas à vous regarder dans les yeux quand vous lui parlez, alors vous les avez tous vus !

Pire encore, vous redoutez ce grand moment de solitude qui surviendra, quoi que vous fassiez, lorsque les jeunes parents, enthousiastes, dévoileront le nom éminemment ridicule qu’il ont décidé d’attribuer à leur progéniture, comme Zelda, Gondolphe ou encore Derrick. Instinctivement, votre corps vous incitera à crier “vous l’avez appelé(e)… comment ???”, mais si vous laissez ainsi vos instincts primaires prendre le dessus, vous risqueriez probablement de le regretter tout le reste de votre vie. Aussi, afin de vous donner toutes les chances de conserver les jeunes parents comme amis ou membres de votre famille, voici quelques conseils à bien suivre à la lettre…

1) Préparez-vous au pire

Ne présumez jamais du fait que les gens que vous allez voir aient eu l’idée d’appeler leur enfant avec un prénom dit “normal”. Sachez que ce type de parents, en dehors de vous bien entendu, est extrêmement minoritaire, voir même anecdotique, alors entraînez-vous à bien réagir en imaginant le pire du pire. Pour cela, plusieurs jours avant d’aller rencontrer les procréateurs du nouveau-né, demandez à l’un de vos proches de vous annoncer régulièrement qu’il vient d’avoir un bébé et que celui-ci se prénomme Poulpe, Donald ou Bob l’Éponge. À force de pratique, vous serez prêt à affronter cette dure épreuve sans montrer la moindre surprise, bien au contraire : imaginez la joie des parents si, en vous indiquant que leur enfant s’appelle Xena, ils découvrent sur votre visage des signes de soulagement, vu que cela aurait pu être bien pire !

2) Noyez le poisson

Vous ne pouvez vraiment pas vous retenir lorsque vous apprenez que le bébé se prénomme Casimir ? Alors fondez immédiatement en larmes et lancez-vous dans l’énumération d’une terrible tragédie : “Je suis désolé, mais c’est tellement dur à vivre car je viens justement d’apprendre que j’ai été trompé toute mon enfance en pensant que le Gloubi-boulga était bon, alors que c’est franchement immonde… C’est une telle déception pour moi et cela m’a complètement détruit…”. Ni vu, ni connu, nul ne pourra savoir la vraie raison de vos sanglots.

3) Demandez s’il s’agit du nom de famille

Il est fort probable que les parents vous regardent alors avec un air tout aussi stupide que le prénom de leur enfant. Dans ce cas-là, ayez surtout la présence d’esprit de répondre dans la foulée “Oh, que c’est mignon…”, puis vous prenez vos cliques et vos claques et vous rentrez chez vous, heureux de ne plus jamais avoir à revivre ça, enfin !