Google Earth

Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? Cette nuit, le président américain Donald Trump a présenté sa solution pour lutter, chez lui, contre le réchauffement climatique : il souhaite refroidir l’ensemble des États-Unis à l’aide de climatiseurs géants. Cette décision a été saluée à grands coups d’applaudissements par Scott Pruitt, l’homme à la tête de l’Agence Américaine de Protection de l’Environnement des USA.

“L’air chaud est là-bas, et c’est de l’air froid qui sort ici, l’autre côté, sur les États-Unis”, a indiqué Donald Trump à l’aide d’un dessin fait de ses mains, aux rares journalistes qui ont été accrédités pour immortaliser ce moment hystérique historique.

Face à l’interrogation d’un journaliste quand à ce qui adviendra des rejets de chaleur, le président a immédiatement expliqué que c’était un échange gagnant-gagnant : “Nous allons le renvoyer au Pôle Nord car là-bas, je vous assure qu’il fait beaucoup trop froid pour y voir des femmes en maillot de bain !”

“Bien entendu, ce sont les Esquimaux qui, bénéficiant de l’air chaud US, devront financer les coûts de construction des climatiseurs estimés à 20 billions de dollars, et non pas les contribuables Américains”, a prévenu l’ex star de téléréalité, afin d’étouffer dans l’œuf tout risque de la part de ses opposants démocrates. “Et pour tous ceux qui ne seraient encore pas contents, je n’ai qu’une chose à leur dire : ils n’ont qu’a aller Covfefe !”