C’est officiel : un groupe d’éminents scientifiques ont dévoilé des preuves irréfutables prouvant que les hommes qui adhèrent aux idées terroristes de l’État Islamique possèdent des pénis “ridiculement” petits. “Au début, nous pensions que ce n’était qu’un hasard, mais force est de constater que cela concerne tous les membres de l’E.I.”, a déclaré le professeur Gérard Menvudaigahossikon.

Alors qu’il était déjà acquis que les terroristes avaient abandonné leurs tentatives de recruter des gens seins d’esprit sachant lire et/ou ayant un Q.I. supérieur à 70, les derniers résultats des recherches montrent aussi clairement que le recrutement se fait aussi sur le critère de la taille de leur attribut qui doit être réellement minuscule.

“Juste avant  de pratiquer leurs atrocités, les terroristes se mettent toujours à crier Allahu Akbar. Il faut savoir que, pour eux, c’est un véritable appel à l’aide, tant leur sexe est incommensurablement petit et rabougri”, a indiqué le chercheur. Selon plusieurs sources proche des scientifiques, ces derniers, malgré leur immense professionnalisme reconnu acquis année après année, seraient partis dans une interminable crise de fou rire lorsque des membres de l’État Islamique leur auraient présenté leur organe génital. “Nous avons dû dépenser énormément d’argent afin d’acquérir de nouveaux microscopes électroniques bien plus puissants, vu que les pénis étaient pratiquement invisibles à l’œil nu”.

Les résultats de ces recherches confirment ainsi la théorie selon laquelle tous ceux qui adhèrent aux idées de l’E.I. ont de fortes tendances psychotiques. De plus, cela explique enfin les raisons pour lesquels chaque terroriste porterait sur lui une pince à épiler : cela lui permettrait de se masturber et de refréner ainsi ses pulsions animales…