Après les très populaires “Mannequin Challenge” et autres “Ice Bucket Challenge”, le nouveau défi lancé sur Facebook et les réseaux sociaux il y a quelques jours, nommé “Analium Challenge”, se présente officiellement comme étant celui qui “donne enfin du plaisir quand vous pétez !”

Venue tout droit des État-Unis et relayée déjà par un grand nombre de stars, des équipes de sports ou des inconnus, cette tendance est bien partie pour conquérir le monde entier, tout comme l’avait fait l’Ice Bucket Challenge il y a environ deux ans, et qui consistait à se renverser des sceaux remplis d’eau froide ou de glaçons sur la tête, afin de récolter de l’argent pour la maladie de Charcot.

Cette fois-ci, le but est de se filmer en lâchant le plus long gaz possible, tout en émettant un son cristallin sensé être capable de briser du verre. Pour se faire, les prétendant au challenge doivent s’injecter de l’hélium dans l’anus pour laisser tranquillement leur organisme faire naturellement le reste du travail.

Cependant, alors que cette pratique commence à déchaîner des passions au point que diverses associations de pratiquants naissent jours après jours, les autorités rappellent qu’il ne faut jamais effectuer l’Analium Challenge tout seul. Pour preuve, rien que mercredi dernier, les pompiers Parisiens ont dû intervenir pour libérer un jeune “Analiumeur” qui, après avoir utilisé une quantité trop importante d’hélium dans son anus proportionnellement à son poids, s’est élevé dans le ciel avant de se retrouver coincé au haut d’un vieux pylône (heureusement) désaffecté.