Nouvelle technique des Témoins de Jéhovah

En ce Jeudi de l’Ascension, fête chrétienne célébrée quarante jours après Pâques qui marque la dernière rencontre de Jésus avec ses disciples après sa Résurrection, son élévation au ciel, nous sommes partis à la rencontre de certains “croyants” qui se sont fixés comme véritable vocation de faire de la “propagande religieuse” : les Témoins de Jéhovah.

Afin de “porter la bonne nouvelle” dans le cadre de leur “religion”, ils se donnent une mission d’évangélisation intensive en allant directement à la rencontre des gens, chez eux. Toutefois, suite aux problèmes d’insécurité dont font régulièrement part les médias, les habitants sont de plus en plus méfiants et n’ouvrent plus que très peu la porte aux étrangers. C’est la raison pour laquelle les Témoins de Jéhovah ont décidé de tester une technique plus créative, certes, mais aussi plus agressive pour se voir ouvrir l’accès au domicile des personnes qui essaient de regarder la télévision en paix.

“Il est devenu presque impossible aujourd’hui de répandre la parole de Jéhovah”, explique Eve Hiténnou, une membre active de la secte. “Depuis plusieurs mois, nous avons testé de nouvelles méthodes pour que les gens nous ouvrent leur porte afin de les convertir. On a d’abord tenté de crier –Au feu-, mais cela ne fonctionnait pas vraiment. C’est pourquoi on s’est tourné vers la technique de la hache qui est bien plus prometteuse. Je vous rappelle quand-même que c’est avant tout pour la bonne cause !”

Cependant, cette nouvelle manière de faire de la propagande religieuse ne semble pas faire que des heureux. “J’ai du faire refaire à trois reprise ma porte d’entrée au cours des 2 derniers mois”, a rapporté une victime des Témoins de Jéhovah. “Pour me protéger, elle est maintenant blindée, intégralement en acier et même à l’épreuve des balles. Mais cela ne m’enlève pas l’angoisse de les voir tenter d’entrer chez moi en passant par une fenêtre ou la porte de derrière.”

De son coté, Eve Hiténnou se défend des accusations dont est accusée la secte. “Nous sommes toujours toutes et tous très polis et nous n’entrons jamais chez les gens sans y être invités. À cet égard, nous sommes un peu comme les vampires. Mais, et c’est un grand MAIS, nous ne sucerons jamais votre sang, car cela serait considéré comme une transfusion et c’est totalement à l’opposé de notre religion.

Image d’illustration : capture d’écran du film “The Shinning