Photo d’illustration : theverge.com

Selon une étude réalisée par le très populaire docteur Simon Strueux, spécialisé en gynécologie, il est fortement déconseillé aux femmes enceintes d’utiliser un jouet sexuel émettant des vibrations, car cela pourrait provoquer de forts problèmes de bégaiements chez le futur enfant.

C’est en constatant les symptômes du trouble de la parole au sein de sa propre famille, que l’éminent médecin a souhaité mener une enquête plus approfondie

“J’ai trois enfants et j’ai eu la tristesse de constater qu’ils étaient tous bègues”, explique le docteur Strueux. “Au début, je ne comprenais pas pourquoi tous les trois étaient atteints de ce trouble de la parole, vu que cela ne se transmet pas. Mais un jour, je suis rentré un peu plus tôt du travail et j’ai découvert ma femme en train de jouer avec un sextoy qui vibrait tant, qu’on aurait dit un marteau piqueur. C’est alors que cela a fait tilt dans ma tête et que j’ai compris d’où venait le problème.”

Après avoir testé son hypothèse sur un grand nombre de femmes enceintes venues en consultation dans son cabinet, le médecin affirme avoir mis en évidence le lien évident entre l’utilisation d’un vibromasseur pendant la grossesse et les problèmes d’élocution des bébés et des tous jeunes enfants. “Les vibrations sont transmises jusqu’au cerveau, encore en développement, du bébé”, explique l’homme de science. “Même sorti du ventre de sa mère, cela l’affecte encore pendant de longues années, l’empêchant ainsi de parler correctement dès sa naissance, d’où ce bégaiement avec des ba-ba agheu-agheu, etc.”

Malgré cette mise en garde, une étude récente montrerait que les femmes ne souhaitent pas modifier leur comportement. Selon elles, “faut bien avoir quelque chose qui nous donne du plaisir dans la vie. Donc, le risque en vaut absolument la chandelle !”