L’enfant et le sandwich… Terrifiant !

L’histoire semble tout à fait incroyable : lors d’une fête d’anniversaire dans un McDonald’s Marseillais, un garçon âgé de 10 ans a commandé un hamburger au poisson, sans que personne ne lui impose quoi que ce soit. “Il connaissait même le nom du sandwich : le Filet-O-Fish !”, a déclaré Yvan Abouffé, l’employé du restaurant qui se trouvait à la caisse à ce moment-là.

En 15 ans de métier chez McDo, cet employé n’avait jamais vécu cela. “Je lui ai indiqué que nous n’étions pas en rupture de stock sur les autres produits et, comme il n’était pas accompagné de ses parents qui pourraient penser à sa santé, tant qu’à commander quelque chose ici, autant que ce soit bon !”, a expliqué Yvan lors d’une conférence de presse. “Mais rien à faire, il a insisté pour avoir son Filet-O-Fish.”

Cette demande était si inhabituelle qu’elle a déstabilisé tout le fonctionnement du fast-food. “Quand j’ai passé l’info à mes coéquipiers derrière moi pour qu’ils préparent le sandwich, un vent de panique s’est emparé de tous les employés “, raconte le caissier encore sous le choc. “Dans un premier temps, nous nous sommes demandé si c’était une caméra cachée, donc on ne s’est pas inquiété plus que cela. Puis, quand l’enfant nous a annoncé qu’il voulait une bouteille d’eau avec, nous avons pris conscience que cela pouvait être un test de la direction de McDonald’s qui souhaitait savoir si nous étions prêts à affronter une situation de crise. Tout le monde s’est alors rué sur les congélateurs pour voir si, quelque part, il y avait des filets de poisson à paner. Bien heureusement, il y en avait encore un qui datait probablement de l’ouverture du magasin et qui se cachait entre les stocks de sauces frites et le ketchup. Nous sommes donc parvenus à lui faire son hamburger au poisson, presque comme si de rien n’était… Mais après, nous avons fermé le restaurant pendant une trentaine de minutes car il nous fallait à tous, un moment de calme pour pouvoir faire retomber la pression.”

Pris de panique, aucun des employés n’a eu la présence d’esprit d’aller voir si l’enfant avait bel et bien mangé son Filet-O-Fish, ou si l’hamburger avait terminé sa course au fond d’une poubelle…