Crédit photo : Tony Alter/Wikimédia

Bien que la majorité des Français se soucient de la taille de “leur fidèle compagnon”, force est de constater qu’être “bien monté” ne signifie pas nécessairement être plus heureux, comme l’a révélé un Hollandais ayant la particularité d’avoir un pénis de… 2 mètres.

“Les grands hommes peuvent aussi pleurer”, explique Tex Ageair, propriétaire d’un petit bistrot chaleureux d’Amsterdam, tout en essuyant une larme sur sa joue. “Je suis obligé de rester derrière le bar car, quand je vais dans la salle, il est très compliqué de ne pas renverser des verres qui se trouvent sur les tables de mes clients”, explique le pauvre homme. “En conséquence, les filles pensent que je suis quelqu’un de coincé et, malgré mes 30 ans, je n’ai pas encore eu l’occasion d’avoir la moindre relation avec une jeune fille !”

Selon les experts, Tex Ageair est clairement un cas exceptionnel. Cependant, sa particularité serait pénalisante et ne lui permettrait pas d’avoir une relation sexuelle normale. “Contrairement à ce que l’on pourrait croire, avoir un membre d’une telle taille est problématique lors des rapports, car en cas de forte érection, il perdrait forcément connaissance par manque d’afflux sanguin au cerveau. Résultat, il est fort probable que son membre retombe brutalement et risque ainsi d’assommer sa partenaire… Ce ne serait pas terrible, pour le coup !” explique le sexologue Jean Aihossihunegrauss.

Il faut avouer qu’être membré de la sorte pose aussi un tas de vrais problèmes au quotidien. “Tout est compliqué pour moi, que ce soit du simple achat d’un pantalon, ou même de rouler en voiture sans que je ne freine inopinément dès qu’une jeune fille me regarde”, a encore indiqué le barman. “L’autre jour, en faisant du jogging, j’ai même accidentellement tué un écureuil.”