Photo d’illustration : bangordailynews.com

Malgré le temps pluvieux, les températures sont supérieures de 4 à 5 degrés en moyenne sur tout notre territoire : même en plein hiver, il est clairement possible de ressentir les effets du réchauffement climatique. Résultat : de plus en plus de poules pondent non plus des œufs frais, mais directement des œufs durs, preuve indéniable que la faune a déjà commencé à s’adapter au changement climatique.

“C’est vraiment inquiétant”, a expliqué Inès Des-Jakuhi, chercheuse au sein de l’Université Vétérinaire de Paris. “Imaginez d’ici quelques années la difficulté que nous aurons pour faire des omelettes !”

Cependant, tout le monde ne voit pas cette évolution d’un mauvais œil, à commencer par le groupe D’Aucy. “Avant, on ne cessait de nous reprocher que nos œufs, commercialisés sous la marque Matines, étaient de mauvaise qualité car ils étaient issus d’élevages de poules en batterie”, a indiqué le porte-parole du groupe. “Grace à cette nouvelle histoire, plus personne ne s’intéresse à la qualité de vie des galliformes. Ce qui importe maintenant, c’est la qualité sanitaire des produits et leur éventuelle toxicité pour l’homme. Là-dessus, nous sommes fier d’annoncer que les œufs durs naturels sont totalement seins et ont toutes les qualités nutritives de leurs homologues frais, avec de nombreux avantages comme une meilleur résistance pendant les transports ou encore, un risque minimisé de les voir être porteurs de bactéries comme la salmonelle. C’est pourquoi il nous a paru important de bientôt les proposer à la vente, d’ici cet été si tout va bien.”

En effet, différents économistes se réjouissent de ce nouveau type d’adaptation au réchauffement climatique qui devrait permettre de faire de grosses économies d’électricité ou de gaz et d’eau pour les consommateurs qui n’auront plus besoin de cuire cet aliment, d’autant plus que la poule ne semble pas être le seul animal à avoir commencer à muter. En effet, selon le très sérieux magazine  scientifique “Cuisinons moins cher”, certains bovins fabriqueraient déjà de la Vache qui rit directement en libre service au niveau de leurs pis, et des cochons auraient, eux aussi, commencer à transformer leurs boyaux en boudin noir. Miam !

Dernière minute :
Un enfant vient de soulever une nouvelle question : les œufs durs couvés feront-ils des poussins ?