Image d'illustration : Iakov Filimonov / Shutterstock.com

Image d’illustration : Iakov Filimonov / Shutterstock.com

Considérée par tous leurs voisins comme étant une fratrie unie, serviable et sans histoire, cette famille Lyonnaise, ou plutôt les femmes de cette famille, cachaient pourtant un lourd et terrible secret.

Tout semblait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes pour Jean T. : employé comme cadre au sein de l’administration fiscal depuis une dizaine d’années et marié depuis 7 ans avec celle qu’il a toujours considéré comme sa moitié, l’amour qu’il portait à son épouse lui a donné deux magnifiques progénitures, une fille et un garçon, âgés respectivement de 8 et 6 ans. Cependant, vendredi dernier, lorsque l’aînée de ses enfants est rentrée de l’école avec, entre ses mains, le fruit de son travail journalier, une vérité, cachée depuis toujours, a détruit irrémédiablement le bonheur du pauvre homme.

C’est en examinant attentivement l’arbre généalogique réalisé conjointement par la maîtresse et la fillette que Jean a découvert les liens de parenté extrêmement complexes qui unissent les membres de son cercle familial. En effet, malheureusement, il n’a fait aucun doute que sa femme était aussi (tenez-vous bien – ndlr) la belle-fille de sa propre mère ! Pire encore, sa propre fille était aussi la petite-fille du père de sa femme, dont il était le fils du beau-père de celle-ci !

Bien entendu, totalement effondré, Jean T. a rencontré dès le lendemain matin son avocat en vue de demander l’annulation pur et simple du mariage, puis a quitté définitivement le domicile conjugal, écœuré de voir à quel point des êtres qu’il aimait et qu’il croyait proche de lui ont pu lui mentir de la sorte toute sa vie…