Image d'illustration : blog.francetvinfo.fr / @ maxppp

Photo d’illustration : blog.francetvinfo.fr / @ maxppp

C’est la rentrée pour les élèves, et c’est aussi la rentrée pour les mouvements sociaux. L’intersyndicale Snes-Snep-FSU, CGT, Sud et FO, qui appelle à la grève demain, jeudi 8 septembre 2016, afin de réclamer des semaines de congés supplémentaires pour compenser les jours de vacances dont ils n’ont pu pleinement profiter à cause d’une météo trop souvent maussade.

Comme le confirment tous les sites d’historique météo, les vacances d’hiver et de printemps ont fortement été gâchées par un ciel pluvieux. De plus, pour les habitants du Nord de la Seine, la première quinzaine de juillet n’avait aussi rien d’estival, avec des températures qui ont difficilement dépassé les 22 degrés et 11 jours avec de la pluie en continu.

Depuis le début de l’année, il résulte donc 5 semaines de vacances totalement inexploitables, d’où la colère unanime des syndicats enseignants qui réclament un crédit de vacances additionnelles de 5 semaines pour l’année scolaire 2016-2017.

Contactée par la presse, l’intersyndicale a tenu à préciser qu’en plus, les enseignants sont nettement désavantagés par rapport aux autres corps de métier car ils ne peuvent partir en voyage que pendant les périodes de vacances scolaires, quand les prix sont au plus haut. Au passage, ils profiteront donc des manifestations de demain pour réclamer un réajustement des salaires afin de tenir compte de cette injustice.

Interrogée au micro de la nouvelle chaîne de télévision du service public franceinfo:, Najat Vallaud-Belkacem, la Ministre de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, se dit avoir pris acte des doléances des enseignants et s’apprête à y donner suite, dans un souci d’apaisement au vu du climat déjà tendu par la mise en place de la Réforme des Collèges.