tansyrr.com

Image d’illustration : tansyrr.com

À l’instar de ce qui s’était passé en Suisse il y a quelques années et comme l’avait rapporté le site Helvétique de 24 Matin, l’association BAFD (The Business Association of French Doctors) vient de déposer une étrange requête au Tribunal Administratif de Paris. En effet, cette dernière a décidé de porter plainte contre la mort, tout en réclamant à l’état un dédommagement annuel de 2,5 milliards d’Euros.

“C’est surtout au cours des vingt dernières années de vie que nos clients sont le plus rentables, une fois leur dernière heure venue, la rentrée d’argent est stoppée net pour le médecin traitant. Il lui faut ensuite engager diverses démarches publicitaires pour renouveler sa clientèle. Tout cela a un coût et avec cette plainte, nous souhaitons créer un fond de réserve pour soutenir nos collègues en difficulté, car ce n’est pas avec la pauvre augmentation du tarif de la consultation à 25 euros que nos problèmes financiers vont pouvoir être réglés !” nous ont expliqué Tanguy ADLAVYYADLAISPOIR & DLAR Jean, les porte-parole de l’association.

Selon le contenu de la plainte, la BAFD souhaite aussi sensibiliser le monde politique et médiatique sur les ravages commis par la mort en France. Malgré l’espérance de vie très élevée de notre pays, plus de 570 000 personnes y meurent encore chaque année. Si l’on ajoute à cela la baisse régulière du prix des médicaments génériques et les contrôles toujours plus stricts des factures médicales, le manque à gagner est énorme pour les praticiens France. Certains abandonnent même leur métier pour se reconvertir, la mort dans l’âme, dans la finance ou la gestion locative.