Image d'illustration : thejoyfulcatholic.wordpress.com

Image d’illustration : thejoyfulcatholic.wordpress.com

Alors que la FIFA est enlisée depuis des mois dans des affaires politico-économico-judiciaires, l’UEFA souhaite profiter de l’Euro 2016 pour tenter de redorer le blason des instances sportives footballistiques. Pour se faire, ils n’ont pas hésité, pour la première fois dans l’histoire du ballon rond, à former des prêtres, des évêques et des cardinaux du Vatican afin que ces derniers soient les arbitres les plus justes et objectifs qu’ait eus la compétition depuis sa création en 1960.

“L’UEFA ne tolérera aucune triche ni aucun mensonge d’arbitrage” a indiqué Ángel María Villar le nouveau président Espagnol depuis le 8 octobre 2015 de l’Union des Associations Européennes de Football. “C’est pourquoi nous avons formé des hommes de foi qui ont un véritable dégoût pour le mensonge. De plus, comme ils vivent sans besoin d’argent, cela élimine tout risque de voir l’arbitre se faire soudoyer”. Ainsi, dès le premier match d’ouverture qui se déroulera dans quelques heures ce vendredi soir au Stade de France, c’est Mgr Dominique Mamberti, ancien ministre des affaires étrangères du Vatican et unique Français ayant été nommé archevêque par le pape début 2015, qui arbitrera avec justice et engagement la rencontre entre la France et la Roumanie.

“Tout le monde est gagnant d’avoir un homme de Dieu sur le terrain” a encore expliqué Ángel María Villar. “En cas de faute, un joueur n’aura plus à attendre d’aller à l’église pour se faire enlever ses péchés. Il pourra se confesser immédiatement sur le terrain et repartir le cœur plus léger, lavé de ses fautes… C’est mieux pour courir plus vite, ce qui permettra aux rencontres d’être plus fortes en intensité !”

Toutefois, cette collaboration entre l’UEFA et le Saint Siège ne pourra être que de courte durée. En effet, lors de la messe de dimanche dernier, le pape François a annoncé dans son sermon que dès 2020, tel Jésus et ses apôtres, il conduirait lui-même sa propre équipe de joueurs jusqu’à la Coupe.

Les plus jeunes prêtres du Vatican s'entraînent déjà d'arrache pied pour être choisis par le sélectionneur National François pour l'Euro 2020 qui se déroulera à travers toute l'Europe.

Les plus jeunes prêtres du Vatican s’entraînent déjà d’arrache pied pour être choisis par le sélectionneur national François, en vue de l’Euro 2020 qui se déroulera à travers toute l’Europe.