marseille-avenue-liberation-02

Feu tricolore avenue de la Libération, soupçonné d’être la cause probable de l’accident | Image : Google map

Un terrible accident a eu lieu hier aux environs de 16h30, boulevard de la Libération à Marseille. Arrivés sur place une demi-heure après le drame, les secours n’ont pu que constater le triste bilan de cet accrochage : 37 blessés légers physiquement mais 63 blessés graves psychologiquement et qui nécessiteront des soins et un suivi pendant plusieurs années.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’accident a été causé par un Renault Scenic gris immatriculé à l’étranger en Alsace, dont le propriétaire avait cru bon s’arrêter à un feu rouge. Surpris, le chauffeur de la camionnette qui le suivait a brutalement freiné, perdant le contrôle de son véhicule et provoquant un carambolage monstre impliquant plus d’une vingtaine de véhicules. Surpris et sous le choc d’avoir dû stopper ainsi leur route, la majorité des chauffeurs sont sortis des véhicules et se seraient insultés avant d’en arriver aux mains, d’où le nombre élevé de personnes ayant été conduites à l’hôpital le plus proche.

De leur côté, le propriétaire du monospace ainsi que sa femme et ses 3 enfants qui se trouvaient aussi dans le véhicule s’en sont sortis indemnes et la voiture n’a pas été abîmée. En état de choc, le jeune papa a confié à la presse locale que “tout s’est déroulé très vite. Je n’ai toujours pas compris ce qui s’est passé. Le feu est passé à l’orange, j’ai ralenti. Je me suis arrêté au rouge, comme on me l’a appris quand j’ai passé mon permis.”

Des sources policières indiquent que des tests d’alcoolémie et de dépistage de drogues ont été pratiqués sur le conducteur pour déterminer s’il était sobre au moment des faits. Les résultats seront connus sous quelques mois.