Mamourth

Alors que le prix du cours du lait ne cesse de chuter, un agriculteur lorrain a eu l’idée de prendre son destin en main en lançant sur le marché la première marque de yaourts au lait maternel, le Mamourth. L’homme qui n’arrivait plus à vivre correctement de sa production laitière issue des vaches de son cheptel, vient de démarrer une production artisanale de yaourts 100% bio au lait de femmes. Premier acteur sur ce nouveau marché, il espère pouvoir rentabiliser son investissement d’ici deux ans. L’idée lui trottait dans la tête depuis quelques années déjà, mais les banques n’ont jamais voulu lui apporter un soutien financier malgré une étude de marché convaincante et un business plan bien ficelé. C’est finalement grâce à une campagne sur le site de financement participatif Ulule.com, qu’il a pu réunir le million d’euros nécessaire à l’adaptation des locaux et des machines à traire.

Très sein sain pour la santé, il n’existe aucun risque alimentaire à consommer ce produit car, avant sa pasteurisation, le lait subit un dépistage rigoureux des différentes maladies infectieuses. Même si l’éleveur ne possède actuellement qu’un cheptel de quarante femmes volontaires (vive le Service Civique !), il compte rapidement agrandir son élevage afin de pouvoir, d’ici quelques mois, sortir son yaourt avec différents arômes comme vanille, fraise et surtout (histoire d’écouler aussi sa production de fruits et de promouvoir les produits locaux), avec des morceaux de mirabelle.