homeopathie

Photo d’illustration : Fotolia

Lors d’un traitement par homéopathie, un patient, qui a un QI inférieur à 70, aura des résultats 196% plus efficaces qu’une personne dite “intelligente”. Tel est le résultat d’une étude Américaine du très sérieux National Institutes of Health. Selon les experts pharmaceutiques, ces recherches se traduiront par une révolution dans le traitement des maladies chez les personnes dites “d’intelligence discrète”, avec de grosses économies financières à la clé.

“Nous sommes très heureux de voir qu’une bonne partie de notre population va pouvoir être soignée avec des moyens alternatifs qui ne sont pas remboursés par la sécurité sociale” a indiqué, toute joyeuse, Marisol Touraine, notre ministre des Affaires Sociales et de la Santé. “Je ne cessais de dire que l’homéopathie pouvait être une solution très efficace pour le traitement de bien des maux, mais je ne devais juste pas parler aux bonnes personnes.”

Selon le ministère, à partir de maintenant, seules les politique et les personnes les plus intelligentes continueront de se faire soigner à l’aide de médicaments, et tous les autres devront opter pour l’homéopathie, vu que leur corps répond mieux à l’aide de ce genre de traitement. “Chacun d’entre nous est comme il est, et il serait absurde de penser qu’une personne d’intelligence discrète puisse avoir besoin d’un traitement efficace ne pas réagir aux médecines alternatives” explique encore la ministre. “Nous avions déjà compris cela lors des dernières campagnes de vaccination durant lesquelles la même tranche de population avait inventé une histoire conspirationniste faisant croire que ne rien prendre était meilleur pour la santé… Cela avait vraiment fait beaucoup de bien au déficit de la sécu. !”

L’étude Américaine a été menée sur 1800 patients répartis en deux groupes : les pro et les anti Donald Trump. Alors que tous avaient été soignés à l’homéopathie, les plus stupides n’ont eu aucun mal à acclamer leur idole alors que les plus intelligents ont été pris de vomissements et sont restés sans voix à la vue du mégalomane multimilliardaire. Malheureusement, tout ne fut pas rose lors des recherches car les chercheurs ont dû faire face à l’illettrisme des partisans du républicain, qui se surdosaient régulièrement, n’arrivant pas à lire les indications du nombre de gélules sucrées à prendre.