UNE du magazine GQ de mai 2016

UNE du magazine GQ de mai 2016

Dans son prochain numéro de mai et suite à la nouvelle photo scandale de notre Président en compagnie d’une Nounou d’Enfer, le très sérieux magazine GQ va publier un sondage réalisé par le non moins respectable institut Nielsen, selon lequel notre François Hollande national aurait le premier rôle dans le fantasme de 86% des personnes sondées. Ce constat est évocateur dans la mesure où il a porté sur un échantillon considérable de plus de 840 000 personnes (dont 69% de sexe féminin) réparties sur les cinq continents. Il aurait alors complètement dominé les débats, et derrière lui, on peut trouver respectivement Ryan Gosling, Brad Pitt et Robert Pattinson qui totalisent à eux trois, près de 12% des voix restantes.

C’est donc en urgence que François Hollande a convoqué la presse dans la  cour et l’entrée du palais de l’Élysée hier en fin de soirée, afin de revenir dans une courte allocution, sur cette consécration. C’est donc avec un grand sourire qu’il a commencé son discours par un formidable “I’m sexy and I know it !” avec un profond accent Normand plutôt bien placé, avant d’avouer ne pas s’être attendu à un tel résultat, même si au fond, il n’a jamais douté de son potentiel de séduction. “Vous savez, je suis comme tout le monde, j’ai beaucoup d’amour à donner ! C’est pourquoi il serait dommage de ne faire profiter qu’une seule femme de mes atouts !”

Toujours sur le devant de la scène et à ses côtés, son ancienne compagne et la mère de ses quatre enfants, Ségolène Royal, la Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, chargée des Relations internationales sur le climat, a pris le relais en insistant sur le plébiscite autour de la personne de son “cher François” à scooter, avec pas moins de 86% de votes provenant de plus de 170 pays, “C’est dire si son charme est universel” avoue-t-elle, avant de poursuivre : “Mon ex-époux n’est pas qu’un étalon au physique de rêve. Il entend dorénavant mettre son sex-appeal au service des causes pour lesquelles il se bat ! Cela lui permettra très certainement de ne plus avoir à faire constamment marche arrière politiquement !”