Photo : singaporeseen.stomp.com.sg

Photo : singaporeseen.stomp.com.sg

Wat Pha Luang Ta Bua Yannasampanno, également connu à travers le monde comme étant Temple des tigres situé à Kanchanaburi en Thaïlande, est un monastère bouddhiste Theravada où les tigres errent en toute liberté et sont uniquement nourris sous sur un régime végétarien bouddhiste très strict. En effet, les animaux n’ont le droit de consommer que des plantes, conformément à la philosophie bouddhiste des moines qui gèrent le lieu.

“Certaines personnes de l’extérieur disent que nous affamons les animaux parfois jusqu’à la mort”, explique Ipho Dû So-Ja, un moine se disant âgé de 117 ans. “Mon petit scarabée, la mort fait partie d’un processus naturel, tout le monde doit mourir un jour. Tout le monde est bien né, tout le monde doit bien mourir, il n’y a donc rien d’anormal dans la mort. Tout est uniquement qu’une question de perception”. Une telle philosophie de vie efface donc toutes les craintes des gens médisants qui pointent du doigt l’espérance de vie diminuée de moitié des tigres vivant au sein du monastère.

tigre-bouddhiste-02

“Ici, ils sont libres de devenir de véritables êtres à part entière” confirme encore Jheu Boatrau Dsacké, lui aussi moine depuis près de 140 ans (à confirmer). “Ici, nous les aidons à éviter une vie en tant que prédateur dans l’unique but de se nourrir et ainsi, leurs chances de se réincarner en un être supérieur, peut-être même en un être humain, sont exponentiellement multipliées. Ici, ils peuvent transcender leur condition terrestre en méditant sur le sens de leur vie. Ne pensez-vous pas que, même s’ils vivent moins longtemps, le fait qu’ils vivent une existence heureuse n’est pas le plus important ?”

Il faut dire que, selon les responsables du monastère, les disparitions régulières de moines et de touristes dont les ossements sont retrouvés un peu partout sur place seraient “nullement reliés” aux animaux. Ouf !