nains-de-jardin

Photo d’illustration : Google images

Ont pensait qu’ils avaient pratiquement disparu du paysage Français, et pourtant non. Alors que le printemps va bientôt pointer à nouveau le bout de son nez, les grandes enseignes de jardinage ressortent leur arme secrète pour redorer leurs ventes : les nains de jardin. Pourtant, ces derniers risquent fortement d’être interdit sur notre territoire d’ici peu de temps. Explications :

L’ASPPT (Association au Service des Personnes de Petite Taille) vient de lancer une initiative plutôt cocasse visant à faire interdire toute représentation grotesque des personnes de petite taille, notamment dans tous les lieux visibles depuis le domaine public. Intrigués par cette demande, nous avons demandé à rencontrer le président de l’association il y a quelques jours. Sans être réellement atteint de nanisme, Medhi Maitredeho est tellement petit que lorsque nous l’avons vu pour la première fois, nous avons cru qu’il était loin.

Son handicap ne l’empêche toutefois pas de monter sur ses grands chevaux lorsqu’il nous parle de son combat : “Il est relativement clair que nous luttons contre la tradition des nains de jardin, même si nous ne les mentionnons pas explicitement dans le texte de notre initiative. Nous considérons que ces statuettes portent atteinte à notre dignité, en représentant les personnes de petites taille de façon caricaturale et humiliante”.

En marge de son activité militante, monsieur Maitredeho évoque les difficultés qu’il doit surmonter au quotidien, comme le fait de ne jamais se séparer de son escabeau ou de devoir acheter ses vêtements au rayon enfants (ce qui explique mieux la salopette bleu-ciel et le t-shirt Petit Bateau dans lesquels il nous à reçu).

Cela étant dit, il est vrai que de toute façon, les nains de jardin font souvent peur, d’autant plus que personne ne sait d’où ils viennent exactement. comme l’a prouvé il y a quelques années Dylan Pelot, professeur à la MJC BAZIN de Nancy, dans le terrifiant court métrage ci-dessous…