Photo Reuters/Will Burgess

Photo Reuters/Will Burgess

Le géant du chocolat Mars a ordonné mardi un gigantesque rappel de barres chocolatées après qu’un consommateur ait trouvé “un petit bout de plastique” dans un produit du groupe. En effet, si vous venez d’acheter des barres chocolatées de la marque en Allemagne au Pays-Bas, ou en France, il est demandé de ne pas les manger !

Dans un communiqué, le géant de l’agro-alimentaire Mars annonce rappeler dans ces trois pays, et cinquante-deux autres, toutes les barres Mars et Snickers, les Milky Way Mini et Miniatures, ainsi que certains bonbons “Celebrations”. Dans l’hexagone, le rappel concerne des barres Mars dont la date limite de consommation (DLC) est comprise entre le 4 septembre et le 16 octobre 2016, des Snickers (DLC entre le 3 juillet et le 21 août 2016), des paquets de miniatures Mix Turbo (DLC entre le 10 juillet et le 11 septembre 2016) et des bonbons Celebrations (DLC entre le 19 juin et le 21 août 2016), selon un communiqué de Mars France.

Cependant, voilà, du point de vue des nutritionnistes, ce rappel est tout bonnement totalement incompréhensible vu que, selon eux, ces particules de plastique sont les parties les plus saines du Mars.

“Une barre de Mars contient essentiellement du sucre, du sirop de glucose, du beurre de cacao, encore du sucre, de la pâte de cacao, re-toujours du sucre, de l’huile de tournesol, du petit lait, du sirop de glucose, et de beurre, et encore et toujours du sucre, plus plein d’autres ingrédients et du sucre…”, a déclaré l’expert nutritionniste Harry Cover. “Ce produit est une crise cardiaque sous forme de barre chocolatée. Vous n’avez aucun moyen de revenir sur terre : votre corps est seul avec Mars. En comparaison, manger du plastique est une véritable aubaine pour la santé”.

D’après le scientifique, les intérêts de manger du plastique ne s’arrêtent pas là. “Le plastique, en plus de prendre la place du sucre dans la barre de chocolat, a aussi l’avantage de ne pas pas être digéré, ce qui n’est vraiment pas le cas des autres ingrédients aux noms souvent farfelus que l’on ne connait même pas. Aussi, le plastique ressortira en un seul morceau, ne bouchera pas vos artères et ne vous fera pas prendre de poids. Il n’y a donc que des avantages ! Justement, mes collègues et moi allons demander au géant de l’agro-alimentaire et suite à l’affaire qui nous préoccupe aujourd’hui, que systématiquement un minimum de 10% de la composition de la barre chocolatée soit faite de plastique.”

Selon les toutes dernières informations données par la marque, les confiseries rappelées seront incinérées dans des centrales thermiques, permettant ainsi de donner suffisamment d’énergie à l’ensemble de la planète jusqu’à 2021… au minimum. Un Mars, et ça repart !