Capture d'écran YouTube

Capture d’écran YouTube

Une fois n’est pas coutume, mais pour une fois et au vu du drame que risque de vivre cette jeune maman, je vais répondre à une lettre d’une de nos plus fidèles lectrices.

Bonjour la rédaction.

Actuellement, nous habitons Paris. Seulement voilà, le 24 décembre, ma fille, mon mari et moi devons descendre sur Nice pour le traditionnel réveillon de Noël dans la famille de mes beaux-parents. Le trajet en voiture va durer approximativement 9h27, et d’avance, je sais que ça va être long pour notre petite Emma qui vient tout juste d’avoir 5 ans.

Je dois avouer que je redoute déjà les “C’est quand qu’on arrive ?”, “C’est encore loin ?”, “Je dois faire Pipiiiiiiii” et les traditionnels “Maman je m’ennuie”. Mais le pire sera, sans aucun doute, la chanson de la Reine des Neige (Libérée) que nous allons devoir mettre en boucle tout au long du trajet. Je sais qu’à ZNN, vous mettez régulièrement en ligne des tutos très utiles avec des astuces qui marchent à tous les coups.

Vous n’auriez pas un ou deux petits trucs pour que la route soit le moins fatigant possible pour nous ?

Ella Padpassiansse

Chère Ella,

Oui, oui, j’ai bien compris votre problème ma pauvre dame. Le plus simple serait d’administrer une forte dose de calmants à votre fille, que vous pouvez facilement vous procurer dans les diverses pharmacie de l’hexagone. Personnellement, je vous conseillerai plutôt les fléchettes tranquillisantes qui sont en vente depuis quelques mois. Sinon, vous pouvez aussi lui faire consommer une forte quantité de Vodka, cela fonctionne assez bien… Mais cela risque de provoquer une dépendance, donc cette méthode est à éviter tant que possible.

Mais la technique la plus économique qui ne nécessite donc aucun achat, est de trouver un moyen de l’occuper pour rendre le voyage supportable pour tous.

Vous connaissez sans doute déjà les jeux consistants à deviner les couleurs des voitures que vous croisez, le jeu du baccalauréat, le recensement des animaux écrasés sur le bord de la route… Mais même si tout ceci permet d’obtenir un peu de répit, c’est souvent de courte durée. Aussi, je vous propose de faire de votre fille un membre actif du voyage, en la mettant au volant. Bien entendu, compte tenu de son âge, il serait inconscient de la laisser conduire seule, donc prenez-la sur vos genoux (si c’est vous qui conduisez bien entendu). Ne manquez pas de lui rappeler régulièrement qu’elle doit rester concentrée sur la route, la sécurité avant tout. Ainsi dotée d’une telle mission, il y a fort à parier que la fin du voyage se déroule dans le calme, et si la petite veut arriver plus vite, vous n’aurez qu’à lui dire d’accélérer (ou le faire pour elle, si ses jambes sont trop courtes pour atteindre la pédale.

Bonne route en famille et surtout, passez de très bonnes fêtes !

Loup Stic

Des fléchettes tranquillisantes en vente libre pour calmer vos enfants