Star-Wars-armes

Depuis cette nuit, l’ONU a autorisé une coalition de plus de 60 nations, à faire usage de la force via des frappes aériennes pour empêcher l’affichage de tout spoiler sur Star Wars 7.

Après un débat houleux qui a duré toute la nuit au sein de l’hémicycle New-Yorkaise de l’Organisation des Nations Unies, le Conseil de Sécurité a demandé à l’unanimité, au vu de la menace sans précédent contre la paix et la sécurité mondiale, que chaque état membre prenne “toutes les mesures nécessaires” pour réprimer les fauteurs de troubles, sur leur propre territoire et à l’étranger, qui raconteront la moindre information sur le film qui s’était fait tant attendre.

Comme mesure préventive, le navire Américain USS Abraham Lincoln a même, d’ores et déjà, tiré une salve de missiles de croisière contre le site internet d’allociné pour avoir laisser émettre des avis sur le film, sans le moindre accord de Disney.

Parallèlement, sa Sainteté le Pape François a appelé à la compréhension et au pardon de tous les pécheurs, mais a souligné que si quelqu’un souffle ne serait-ce qu’un seul mot sur l’intrigue, il veillera personnellement à ce qu’il obtienne un billet pour un aller simple vers l’enfer.