bricolages-de-Noel

Image d’illustration : cayhin.com

Attention : si vous aviez une préférence pour les ciseaux, le ruban adhésif et le papier à la carte de crédit, vous allez pouvoir tirer un trait sur votre petit bonheur… Et c’est pour la bonne cause ! En effet, pour faire face au chômage dans notre beau pays, il est dorénavant interdit de créer soi-même ses cadeaux et ses décorations de Noël, car cela nuit aux commerces et à l’industrie hexagonale.

Le premier ministre, Manuel Valls, a expliqué hier soir, l’urgence d’une telle loi : “C’est près de 70 000 de nos compatriotes qui se retrouvent sans emploi car des enfants, et parfois même des parents, peignent de vieux bouts de papiers et collent des pinces à linges qui termineront très vite dans les poubelles, au lieu de nourrir économiquement de bénéfices les entreprises et autres commerces locaux à l’aide de leur argent de poche.”

Tout contrevenant devra faire face à de lourdes amendes, et les recettes financières, selon le chef du gouvernement, devraient bénéficier aux entreprises en difficulté : “En outre, les délinquants pourront être condamnés à des centaines d’heures de travail social au sein de l’administration Française, dans des tâches telles que le recouvrement de créance ou l’invention de nouvelles taxes”.

Afin que personne ne craigne que cela puisse nuire à la magie de Noël, monsieur Valls n’a pas hésité à expliquer la manière dont lui et tous les autres politiciens, allaient passer le réveillon du 24 décembre, afin que tout le monde puisse suivre son exemple : “Chaque année, je paie un SDF barbu (histoire de combattre le chômage et donner de l’argent aux plus démunis) pour qu’il vienne distribuer mes cadeaux déguisé en Père Noël, puis je lis à mes enfants de belles histoires qui proviennent du Financial Times. Ensuite, on se prend en selfies avec notre nouvel IPhone, avant de prendre la direction de l’aéroport où notre Jet nous attend pour nous emmener aux Caraïbes où nous passerons quelques jours de vacances bien méritées…”