“C’est une merde absolue” s’est exclamé à la sortie du cinéma un certain G. Lucas de 71 ans et qui se dit fan de la première heure… Et ce n’est pas le seul !

“Avant, c’était tellement mieux !” s’est aussi exclamée Sue Bakha en se réfugiant dans les bras de G. Lucas à l’issue de la toute première projection du septième épisode de la saga Star Wars : Le réveil de la Force. “Je suis très sincèrement déçue de ce que les cinéastes ont fait avec l’histoire” a-t-elle déclaré, les larmes aux yeux. “Un grand nombre de personnes complexes et très intéressantes des épisodes I à III ne sont même pas présentes ! Elles ont été littéralement rayées du scénario. En particulier, notre ami Jar Jar Binks qui avait un potentiel énorme… Non mais quel gâchis !”

G. Lucas à l'issue de la projection du film, accompagné de Sue Bakha (gauche) et Anna Kin (droite), costumés pour l'occasion | Photo : Matt Sayles/Associated Press

G. Lucas à l’issue de la projection du film, accompagné de Sue Bakha (gauche) et Anna Kin (droite), costumés pour l’occasion | Photo : Matt Sayles/Associated Press

Effectivement, un sentiment de déconvenue et de tristesse infinie trône à la sortie des cinémas. “Même les effets spéciaux sont totalement ratés ! On ne remarque même plus que ce sont des maquettes, les bouts de ficelles ont disparu et les superpositions d’images ne sont plus marquées par un découpage approximatif car dans les épisodes IV à VI…” a aussi indiqué Anna Kin, une jeune fan en sanglots elle aussi, accrochée à l’autre bras de G. Lucas. “Où est le côté kitsch ? Rien, oui, rien de rien ! Parfois, il semblerait même que certaines scènes ont été tournées en décors réels et non pas sur fond vert… Une aberration ! Et les dialogues… N’en parlons même pas, aucune profondeur comme le moment culte entre Anakin Skywalker et Padmé Amidala II !”

“J’aurais dû faire le film et il aurait été bien mieux”, a terminé de dire Georges L., avant de se rappeler qu’il avait 4 milliards de bonnes raisons de se reposer !