Photo d’illustration : tdi-dog.org

Le constat est amer pour les voiries de tout le pays. Les personnes âgées souffrant d’arthrite, arthrose ou tout autre problème physique, sont dans l’impossibilité de ramasser les déjections de leur compagnon à quatre pattes.

Le gouvernement, par souci de santé publique, va introduire le 1er juillet 2016 l’interdiction de posséder un canidé dès l’âge de la retraite. Les personnes en possédant déjà un devront passer un examen médical tous les trois mois pour attester de leur capacité à ramasser les crottes sur le trottoir.

Sans trop de surprise, la colère monte chez les associations de défense des retraités.

“Leurs petits enfants ne viennent jamais les voir, si en plus ils n’ont plus le droit à la compagnie du meilleur ami de l’homme, les dépressions menacent le pays et les frais médicaux vont exploser. De plus, nos membres vont devoir se rabattre sur le chat, cet animal oisif, solitaire et égoïste.. Franchement, ça, non merci !” s’exclame Anna Pludkopin-Keussonamimilou représentante de l’association “de la Pie Sotière”. Des manifestations sont prévues ces prochains mois dans plusieurs maisons de retraite de l’hexagone.