noel

Illustration : hqwalls4u.net

En ces jours d’élections, le gouvernement vient d’approuver une demande de l’Observatoire de la Laïcité : il sera bientôt interdit de faire de la publicité en lien avec une quelconque fête religieuse.

Déjà existante dans certains États américains, c’est la première fois qu’une telle loi entrera en vigueur en Europe. C’est le secrétaire général de l’Observatoire, situé à l’Hôtel de Broglie à Paris, qui est à l’origine de la demande faite au premier ministre. En effet, il y a quelques jours, son sang n’a fait qu’un tour lorsqu’il a découvert ce slogan publicitaire d’une grande chaîne de distribution : “Une forêt magique pleine de cadeaux de Noël”. Excédé par tant de prosélytisme, il est immédiatement allé se plaindre à Manuel Valls et sa requête a bien été entendue.

Dorénavant, toute référence à des événements religieux dans l’espace public sera strictement interdite. C’est la raison pour laquelle, la chaîne de magasin a été contrainte de changer sa publicité par “Une forêt magique pleine des cadeaux pour les vacances de fin d’année”.

Bien évidemment et comme cela se faisait déjà dans certaines communes, les crèches seront bannies des villes. L’interdiction est aussi étendue aux sapins qui prôneraient une religion de protection de la nature. Toutefois, le Père Noël, qui n’apparaît pas dans la Bible, sera toléré. Il faudra, en revanche, s’habituer à l’appeler Monsieur Klaus pour éviter toute confusion.

Aux dernières nouvelles, l’Observatoire de la Laïcité aurait déjà annoncé comme future soumission au premier ministre, la suppression des jours fériés liés à des fêtes religieuses.