captain-igloo-sur-mars

Voilà, c’est fait ! Il n’aura pas fallu plus de 24 heures après l’annonce par la NASA de présence d’eau salée sur Mars, pour qu’un grand groupe de l’industrie alimentaire vienne déposer une demande d’exploitation des ressources de la planète rouge.

“Nous sommes prêts pour envoyer notre premier chalutier d’ici à peine deux ans” a indiqué le célèbre capitaine lors d’une conférence de presse hier après-midi. “Cela fait déjà quelques années que nous travaillons sur une fusée capable de transporter nos bateaux à des centaines de milliers de kilomètres de la terre. De toute façon, nous n’avions pas vraiment d’autres alternatives car la faune marine sur terre est en tel déclin suite à nos méthodes de pêche, qu’il fallait bien trouver d’autres lieux à piller, quitte à aller très loin. La recherche perpétuelle de gros profits a un prix !”

Mais, il convient toutefois de relativiser la part financière du voyage, tant les ressources attendues sur place semblent être prolifiques pour l’entreprise. “Il est exact que nous attendons beaucoup des poissons Martiens” a expliqué aux journalistes le représentant de la marque. “Selon les premières analyses de nos experts, la faune aurait déjà la forme de nos bâtonnets, ce qui va grandement réduire l’étape de transformation du produit. De plus la terre de la planète étant rouge, il nous suffira de faire traîner les poissons au sol pour y apporter un semblant de panure.”

Mais plus que tout, c’est un atout lié à la conservation qui devrait permettre de significatives économies. En effet, les eaux Martiennes étant très salées et surtout, à -80 degrés, l’étape de surgélation semble totalement inutile.