Capture d'écra

Gendarmerie de Vatan – Capture d’écran Google Street View

Hier, vers 17h, un père de famille s’est rendu au poste de gendarmerie de Vatan dans l’Indre, accompagné de son fils, Quentin, âgé de 13 ans. C’est le cœur gros que le garçon est venu signaler la disparition de son meilleur ami imaginaire.

Le petit Bibou, âgé lui aussi d’à peine 13 ans, est porté disparu depuis plus de deux semaines. C’est son unique ami, Quentin, qui a remarqué son absence puis en a parlé à son père. Les agents de police se sont basés sur la description donnée et ont rapidement lancé un avis de recherche.

Quentin raconte qu’il a rencontré son meilleur ami, maintenant disparu, quand il s’était perdu 9 ans auparavant, totalement seul, dans le camping municipal non loin de là. Toutefois, ce qui rend les recherches plus difficiles, c’est qu’il ne sait pas où il habite et n’a jamais rencontré sa famille. “Il me rendait visite de façon quotidienne mais n’empruntait jamais la porte d’entrée, il passait par la fenêtre de ma chambre et faisait attention à ce qu’aucune personne ne le voit. C’est une personne bien complexée en dépit de son âge” a-t-il déclaré.

L’adolescent avoue cependant aux policiers que sa relation avec Bibou avait commencé à se détériorer après l’apparition des premières sensations étranges partout dans son corps et dans son cœur, mais surtout au milieu de son corps, au moment-même où une jolie fille lui avait fait un beau sourire.

Inquiet mais pas résigné, le père de Quentin reste confiant : “Cette disparition ne doit pas entériner le développement psychique de mon fils. L’adolescence n’est pas chose facile. J’espère que les voix qu’il a commencées à entendre depuis peu sauront le consoler.”

ami-imaginaire

Crédit photo : sudor.deviantart.com