google-street-view

Nous venons tout juste de l’apprendre il y a quelques heures, Google s’émancipe en créant deux nouveautés pour Street View, adaptées à un public issu des diverses générations.

Pas très original mais si pratique, Street View devient une application dédiée consultable sur Android et iOS en plus de sa présence sur Google Maps. En effet, le service de photos panoramiques à 360° des villes et routes du monde entier, n’était auparavant disponible qu’au travers du service Maps de Google.

En fait, l’application existait déjà et s’appelait “Photo Sphere Camera”, ce qui était évidemment moins parlant. Google en a profité pour sortir une version 2.0, rajoutant notamment le partage d’images de la part des mobinautes, ce qui devrait concourir à enrichir la base d’images de l’outil.

Plus insolite que l’application, Google a aussi annoncé la version papier de Street View, l’entreprise prenant ainsi un tournant audacieux vers l’univers “vintage”. Deux ans de recherche et 5 milliards de dollars ont été nécessaires pour développer une technologie permettant d’imprimer les photographies sur du papier.

Le choix de Google peut surprendre. Pourquoi transférer sur un format aussi étrange que le papier une application comme Street View ? Larry Page, le PDG de l’entreprise, s’est expliqué devant les caméras à Santa Clara, Californie. “Je pense que Street View : Paper Edition a le pouvoir de changer l’humanité, car les gens pourront découvrir le monde même quand la batterie de leur smartphone sera déchargée, soit dans 85% des cas”. Larry Page a également dévoilé que les Street View : Paper Edition seront 50 fois plus grandes qu’un écran de d’iphone dernière génération, tout en tenant dans la poche, un exploit rendu possible grâce à une astucieuse technique de pliage inspirée des arts traditionnels japonais.

Le PDG a aussi avoué qu’il avait entendu parler d’endroits où il n’y avait pas internet et où Street View serait utile, ce qui a provoqué un fou rire dans l’assistance. Larry Page s’est vite rattrapé en affirmant que ses équipes avaient tapé  “endroits avec pas internet” sur Google pour se renseigner sur ces rumeurs. Si elles s’avéraient fondées, la Paper Edition pourrait “changer la vie de ces gens qui ne peuvent pas découvrir le monde sans se déplacer hors de chez eux”, a affirmé Larry Page, suscitant un murmure de compassion.

Street View : Paper Edition sera commercialisé au printemps 2016, en version New-York, Pyongyang et la commune Française de Montcuq uniquement. Elle se vendra à 250 euros en raison de la technologie extrêmement sophistiquée utilisée pour dé-numériser les photographies virtuelles de Street View. Cerise sur le gâteau, les applications Android et iOS de Street View (voir haut de l’article) permettront aussi de scanner la photo papier afin d’afficher son équivalent virtuel sur smartphone.