cantine-02

Après sa croisade contre le gaspillage alimentaire au sein de la grande distribution, voici que Ségolène Royal, Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, vient de convoquer les directeurs de tous les établissements scolaires, véritablement décidée à leur “mettre la pression” pour parvenir à un accord contre ce fléau, qu’elle a jugé “tout simplement insupportable”.

“À tous les coups ça marche” a déclaré avec force, face au corps enseignant, celle qui est passée à deux doigts de devenir la première dame de France. “Servez à la cantine des frites avec un steak haché et vous ferez l’unanimité. Les gosses en redemanderont. Maintenant, proposez-leur des épinards. Vous verrez, c’est imparable : beaucoup ne toucheront pas à leur assiette. Et où iront les nombreuses assiettées d’épinards non consommées ? À la poubelle, malheureusement ! C’est une honte !”

Face à ce lourd constat de gâchis alimentaire et financier, la ministre exige une réaction forte de chaque établissement scolaire en cette nouvelle année qui débute. En effet, des plats de substitution devront être proposés aux enfants, tout en ne bannissant pas de leurs assiettes, les mets les plus populaires. Ceci permettrait de limiter le gaspillage et offrirait, à tous les enfants, la possibilité de manger à leur faim des repas qu’ils aiment.

“Les enfants qui n’aiment pas les épinards pourront ainsi se régaler d’autres légumes délicieux que beaucoup ne connaissent pas encore : les salsifis” précise la ministre. “Quant à la langue de bœuf, il seront heureux de pouvoir l’échanger contre des tripes de veau agrémentées de choux de Bruxelles.” Quelle initiative intelligente, on se demande même pourquoi personne n’y avait pensé auparavant !

Voilà une initiative qui donnera du baume au cœur à tous les jeunes Français qui ont repris le chemin de l’école aujourd’hui.