cannabis-jamaique

Image d’illustration | Photo : francetvinfo.fr

Drôle de mésaventure pour Bart Abba, un Parisien qui passait tranquillement ses vacances en Jamaïque avec des amis.

En faisant connaissance avec quelques indigènes lors d’une soirée sur une plage, le touriste s’est vu proposer de partager un joint, maintenant que la consommation et la culture de marijuana est légale depuis le début de l’année 2015. Contrairement à ses amis, Bart ne s’est pas montré intéressé et a poliment passé son tour. Le Jamaïcain a vivement insisté, mais sans succès. L’homme, qui se trouvait être un policier en civil, a alors sorti des menottes pour les passer aux poignets du malheureux français.

“Il m’a dit que j’étais en état d’arrestation pour avoir refusé de partager une coutume locale. Après avoir passé la nuit au poste, j’ai été condamné en comparution immédiate à cinq jours de prison ferme avec obligation de finir le joint. Mon avocat a dit que je m’en sortais bien car les peines peuvent monter jusqu’à six mois de privation de liberté” nous raconte Bart. Selon nos sources, c’est la première fois que cette loi est appliquée sur l’île, personne n’avait encore eu l’idée saugrenue de refuser du “ganja” en Jamaïque.