Jeans n'ayant pas servi aux expériences

Jeans n’ayant pas servi aux expériences

fUne équipe internationale de scientifiques a annoncé cette semaine qu’ils étaient totalement déconcertés par un habitant de Compiègne dans l’Oise. François Pelletier, 46 ans, habitué à porter une taille 42, a soudain pu enfiler un pantalon de taille 43.


Le docteur Steve Os’tin, un biophysicien venu spécialement de l’Australian National University (Canberra – Australie), qui a dirigé les recherches sur l’énigmatique phénomène, a déclaré aux journalistes que “l’observation et l’analyse systématiques de données n’ont pas réussi à expliquer adéquatement comment le sujet pourrait s’insérer dans la taille 43 de divers jeans après avoir porté une taille 42 de couleur kaki”. Selon Os’tin, un large éventail d’hypothèses ont été écartées comme le fait d’avoir ingurgité une grande quantité de nourriture ou de boissons ont toutes été écartées, laissant l’équipe de recherche tout à fait perplexe.

“Pendant 14 mois, nous avons minutieusement effectué une batterie de tests à l’aide de toutes les variétés imaginables de pantalon et nous n’avons pas encore déterminé comment le même homme pourrait entrer dans un pantalon avec une taille de 42 ainsi que des pantalons estampillés 43″, a déclaré Os’tin, confirmant ainsi que les deux pantalons de tailles différentes ne sont ni trop serré, ni trop large sur M. Pelletier, à la fois assis confortablement autour de sa taille sans avoir besoin d’être ajusté périodiquement ou tiré vers le haut. «Notre sujet de test est vraiment une merveille scientifique. Nous avons organisé des essais cliniques en aveugle avec les mêmes résultats produits maintes et maintes fois. Les Jeans droits 43 de Diesel étaient même un peu serrés par rapport aux 42 Slim de G-Star”.

“Cela défie les lois de la physique», a ajouté Os’tin. “Ceci est en train de changer totalement notre compréhension fondamentale de pantalon.”


Tout au long de leurs tests, les chercheurs ont dit qu’ils surveillaient étroitement la masse corporelle de François Pelletier, la densité pelvienne et la rétention d’eau, mais il n’a été détecté aucune inconstance physiologique qui pourrait fausser la fiabilité des résultats.

Pendant une période de six mois d’une longue enquête distincte, d’autres scientifiques ont examiné attentivement les étiquettes des pantalons des milliers de fois après avoir contacté les fabricants, dans le but de vérifier l’exactitude des tailles des pantalons.

“En dépit de la spéculation répandue parmi les membres de la communauté scientifique que les pantalons puissent avoir été mal étiquetés, les chercheurs ont éliminé cette possibilité avec une certitude de 99,9%”, a déclaré le professeur Os’tin visiblement ébranlé. «Nous avons fait retirer une paire de pantalons Mexx des essais parce que les boutons ont produit des données trompeuses. Malheureusement, la science moderne ne propose pas de réponses sur ce phénomène particulier.”

Dans une autre découverte surprenante qui a secoué la communauté scientifique, les chercheurs ont constaté que le même sujet semble inexplicablement mincir tout en portant des chemises à rayures verticales.