sardines-01

Les sardines ont assailli le Légeois pour échapper aux braises du barbecue et ne pas finir grillées comme celles de la photo d’illustration.

Un Légeois de 56 ans a été grièvement blessé après avoir été attaqué par le “ban” de sardines qu’il s’apprêtait à mettre sur son barbecue. La gendarmerie recherche activement les animaux.

Ce mardi matin, vers 11h45, un père de famille habitant avenue des Régates a Lège-Cap-Ferret en Gironde, a été grièvement blessé dans des circonstances que les enquêteurs de la Gendarmerie cherchent encore à élucider. Le déroulement des faits semble déjà établi : l’homme s’apprêtait à déposer sur son barbecue une vingtaine de sardines qui, une fois grillées, devaient constituer le plat principal d’un repas familial en présence de sa femme et son fils venu accompagné de sa nouvelle jeune compagne.

C’est semble-t-il au moment précis où le cuisinier tentait de saupoudrer de gros sel les poissons avant de les déposer sur la grille de cuisson que ces derniers ont jailli pour sauter sur le malheureux et lui lacérer le visage et les avant-bras à l’aide de leur queue affûtée. Les animaux, qui restent à cette heure introuvables, se sont alors enfuis par la porte du jardin qui, par manque d’attention, était restée entrouverte. La victime a été prise en charge par le SAMU. Ses jours ne sont pas en danger.

legumes-du-soleil

Ces légumes du soleil auraient dû être consommés avec les sardines. Malheureusement, suite au drame, ils ont fini au réfrigérateur.

Le témoignage de la femme du malheureux, encore sous le choc, a permis d’établir que les sardines avaient été achetées quelques heures plus tôt sur le traditionnel marché communal présent chaque matin en période estivale de 8h à 13h. “Ça devait arriver. Cela ne m’étonne pas”, nous confie, amer, un poissonnier ayant pignon sur rue au centre ville. “Ces poissons, vendus à la sauvette par des gens que l’on ne connait pas, sont abattus n’importe comment et parfois, ils sont encore vivants quand les clients les sortent du réfrigérateur. Ça n’arriverait pas chez nous !”

marche_cap_ferret-01

Marché estival du Cap-Ferret | Photo : www.ville-lege-capferret.fr

Une vingtaine de gendarmes d’Arcachon sont arrivés en renfort à Lège-Cap-Ferret en tout début d’après-midi. Ils participent actuellement à la recherche des poissons. Un hélicoptère est également mobilisé.

La préfecture conseille aux touristes et aux habitants du Bassin et des communes voisines de ne pas sortir de chez eux et/ou, pour les campeurs, de s’enfermer dans leur tente, et de signaler immédiatement aux autorités tout ban de poissons répondant au signalement suivant : une vingtaine de sardines mesurant entre 15 et 20 centimètres et ne sentant pas le frais.

[ad id=”12737″]