asterix-interdit-pour-dopage-02

Est-ce la fin définitive pour l’irréductible Gaulois ? Dargaud, Albert René et Hachette ont annoncé hier soir, lors d’une conférence de presse commune, que tous les albums du très populaire Astérix, de l’auteur René Goscinny et de l’illustrateur Albert Uderzo, seront immédiatement retirés du commerce. Par cette action, les éditeurs répondent à une enquête de l’Agence Française de Lutte contre le Dopage (AFLD) qui était en mesure de prouver une vaste opération de dopage organisée par tous les habitants du village du héros.

En effet, les inspecteurs de l’agence sont arrivés à démontrer que le produit appelé “potion magique” désignait une substance stimulant chimiquement les parties musculaires du corps. Panoramix, le médecin non diplômé se faisant appeler “Druide”, aurait volontairement administré le produit dopant par voie orale avant chaque confrontation entre les Villageois d’un côté, et les patrouilles, camps et légions Romaines, de l’autre.

“Le fait de promouvoir ainsi l’utilisation de produit dopant en montrant son efficacité est un véritable danger pour les jeunes générations qui tenteront, par tous les moyens, de reproduire la potion sans se poser la question des éventuels effets secondaires, qui sont encore inconnus à ce jour…” a indiqué l’AFLD dans un communiqué.

Alors qu’un nouveau volet cinématographie du héros était d’ores et déjà en projet, les studios Gaumont eux aussi, ont annoncé prendre le problème à bras le corps en modifiant légèrement le scénario. En effet, selon nos sources, il semblerait que la potion magique disparaisse définitivement de l’histoire au profit d’une transformation électromagnétique scientifique d’Astérix et Obélix afin qu’ils deviennent de super-héros, à l’image des stars Marvel telles que Hulk et Superman, et permettent ainsi de protéger leur village des assauts de Jules César.

[ad id=”12737″]