reverbere-toul-01

Le réverbère accusé de meurtre pris en photo par Google Map en 2011 (pour des raisons d’étique, nous avons préféré flouter le prévenu…)

Il était 10h15 ce lundi matin, lorsqu’un réverbère situé au centre de Toul, Place des Trois Évêchés (Place Ronde), a tué un caniche qui lui urinait dessus. D’après l’unique témoin de la scène, “il souhaitait uniquement fêter arroser le fait que le lampadaire venait juste d’être repeint” explique un Beagle qui se dit être le meilleur ami de la victime.

Le réverbère, déjà connu par les forces de l’ordre pour des troubles à l’ordre public du type clignotements intempestifs,  a immédiatement été placé sous scellés judiciaires. Il pourrait être démonté dans les prochains jours.

Chien et reverbere

Dès hier, une statue en souvenir de tous les chiens subissant de tels sévices a été dévoilée par les services municipaux

Une page Facebook comptant déjà plus de 2000 abonnés et baptisée “Soutien au réverbère Toulois” a rapidement été créée par l’actuelle députée Européenne et ancienne députée de Meurthe-et-Moselle, Nadine Morano. Selon l’ex secrétaire d’État chargée de la Famille et de la Solidarité de divers gouvernements Fillon, “l’honnête réverbère était en état de légitime défense face au chien multirécidiviste”. En effet, il semblerait que le caniche était déjà défavorablement connu du service Hygiène et Voirie de la Ville de Toul.

Na

Nadine Morano | Photo : L’express

[ad id=”12737″]