toutes-les-roues-musee

C’est une étape primordiale pour les progrès techniques qui vient d’être franchie il y a quelques jours. Alors qu’il y a environ 5500 ans, les premiers êtres humains inventèrent la première roue, un scientifique Bordelais a réussi à réinventer celle-ci à nouveau en partant de zéro. C’est ce week-end, au Salon International de l’Automobile de Pyongyang, que le chercheur a présenté ses résultats.

“L’objet créé est plus rond, plus lisse et plus stable que tout autre chose existant jusqu’à présent et je pense que cela pourrait s’appeler une roue” a expliqué le professeur en ingénierie de 51 ans.

“Le ministère de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur n’a pas souhaité financer mes recherches” indiqua Jean Réinvantedétruk. “D’après les courriers que j’ai reçus des fonctionnaires, ils estimaient que le développement de la roue était terminé pour au moins plusieurs siècles. Cela m’a encore plus motivé pour prouver qu’ils avaient tord !”. Que ce soit le milieu de l’industrie ou même celui de l’enseignement, nul ne semblait porter le moindre intérêt aux recherches du scientifique. “Le recteur de l’Université où j’officie m’a même menacé de perdre ma place si je continuais, selon ses dires, d’abuser des étudiants et des fonds de mon Institut de Réinvention que j’avais créé il y a quelques années.”

C’est donc dans le plus grand secret et totalement seul que le soir, après ses longues journées de travail, le professeur effectuait ses recherches dans un petit garage attenant à son domicile. “Ce n’est qu’il y a tout juste un an, presque jour pour jour, que les recherches ont enfin pu faire un grand pas en avant lorsque j’eus (enfin) à nouveau des fonds de l’armée de Papouasie-Nouvelle-Guinée qui a porté un intérêt certain à mes travaux.”

invention roue

Le manuscrit sur lequel la découverte a été faite | Droits réservés et protégés à Jean Réinvantedétruk

En tout, réinventer la roue aura donc nécessité 24 années de travaux que le chercheur a pu présenter avec fierté. D’après de nombreux experts issus du milieu de l’industrie, c’est l’intégralité du marché automobile et du transport en général qui sera redéfini dans un court avenir. “D’ici à peine deux ou trois ans, nous nous demanderons tous comment nous pouvions nous déplacer avant cette découverte car la technologie sera omniprésente dans nos vies” a déclaré le rédacteur en chef de la revue Auto Plus.

[ad id=”12737″]