Même si la majorité d’entre nous se complaît de l’arrivée des beaux jours, d’autres redoutent cette période car chaque année, leur nez se met à couler, leurs yeux se mettent à pleurer et des dizaines d’éternuements rythment leurs journées : c’est l’arrivée du rhume des foins. Bien heureusement, ce cauchemar a de grande chance de ne devenir plus qu’un mauvais souvenir car Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, a présenté ce matin un énième projet de loi à l’Assemblée Nationale afin d’interdire tout pollen sur notre territoire.

“Plus de 20% de la population française souffre d’allergie respiratoire” a-t-elle expliqué devant un public conquis à sa cause. “Je ne peux pas rester les bras croisés pendant que nos concitoyens vivent un état d’empoisonnement perpétuel, année après année. Je veux qu’ils sachent que je suis de tout cœur avec eux et par conséquent, il est de mon devoir de mettre en place une loi forte et juste pour que cesse le drame qu’ils sentent approcher dès le retour des beaux jours.”

Ainsi, à partir du premier mai 2015, les pollens considérés comme ayant un pouvoir allergisant “moyennement fort” à “très fort” seront tout bonnement bannis du territoire Français élargi aux DOM-TOM. Sont donc concernés par cette mesure d’interdiction les pollens des cyprès, noisetier, aulne, saule, frêne, charme, bouleau, platane, chêne et olivier pour les arbres, ainsi que graminées, plantain, pariétaire, chénopode, armoise et ambroisie pour les herbacées.

Contacté par notre rédaction, le bureau politique d’EELV (Europe Écologie Les Verts) n’a pas souhaité s’exprimer. Toutefois, il se murmure que, malgré le risque de dérèglement écologique des espèces végétales et donc animales en France, Cécile Duflot et Jean-Vincent Placé serait séduit par ce nouveau projet de loi, souffrant eux-mêmes d’allergies diverses et variées tout au long de l’année.