Selfies dans le lit, selfies au petit déjeuner, selfies aux toilettes, selfies pendant les cours ou au travail, selfies dans les lieux touristiques ou en plein milieu d’une attraction à sensation, sexfies (selfies après l’amour) ou encore belfies (le selfies des fesses)… aujourd’hui, tout le monde s’immortalise sur des photos et ce, quelle que soit la situation. Alors que l’usage du téléphone portable a totalement été interdit au volant, la Gendarmerie Nationale, en partenariat avec la Police Nationale, souhaitent proposer, en exclusivité mondiale, le nouveau service “Selfies de Conduite” à tous les automobilistes, sans exception.

Le principe de fonctionnement est d’une simplicité enfantine et ne nécessite que très peu d’investissements. “Régulièrement et partout sur le territoire, nous déployons des appareils photos sur le bord des routes.” explique le caporal Yves Atrovitanhoto.

selfie au volant

La gendarmerie en train de prendre un selfie

“Depuis plusieurs années déjà, nous prenons plusieurs centaines de milliers de clichés par an et la plupart du temps, les photographiés semblent si heureux de notre travail qu’ils nous payent parfois plusieurs centaines d’euros sans même demander à voir le cliché. Alors, pourquoi ne pas proposer d’élargir la pratique à toutes les personnes qui circulent sur les routes ? On nous demande toujours de ne pas faire de discriminations alors, nous avons décidé de mettre cela en pratique. Aussi, à partir d’aujourd’hui, nous enverrons automatiquement les photos avec la facture à tous les clients, sans oublier de proposer un abonnement qui donne droit, au bout de 4 selfies, à un stage obligatoire de 200 euros environ pour savoir comment sourire devant l’objectif et donc, gagner des points bonus.”